Que faire à Cuzco : TOP 10 des visites et activités incontournables

Après 3 jours à Nazca, nous prenons un bus de nuit pour rejoindre la célèbre ville de Cuzco. Je pense qu’on oubliera jamais cette étape car c’est jusque-là notre pire trajet de bus tous pays confondus. En effet, 15h de virages en zigzag, le tout en passant de 500m à 3400m d’altitude d’un coup, c’est compliqué. Très compliqué !

Une fois le trajet derrière nous, nous sommes surexcités à l’idée de partir à la découverte de Cuzco et de sa région qui regorge de merveilles.

Sans plus attendre, voici donc mon top 10 des activités à faire à Cuzco.

Sommaire

  1. Se perdre dans les rues de Cuzco
  2. Découvrir le marché de Pisac
  3. Faire une excursion à la montagne arc-en-ciel
  4. Faire une excursion à la lagune Humantay
  5. Passer une nuit dans une cabine suspendue à la vallée sacrée
  6. L’incontournable Machu Picchu
  7. Visiter les salines de Maras
  8. Visiter le site archéologique de Moray
  9. Faire un tour de quad pour explorer les lagunes de Piuray et Huaypo
  10. Venir au moins de juin pour assister à Inti Raymi

1. Se perdre dans les rues de Cuzco

La première chose à faire en arrivant à Cuzco c’est simplement… De se laisser porter et de se perdre dans la ville. Les rues sont pleines de charme, de jolis bâtiments et de belles arcades : un plaisir pour les yeux.

Baladez-vous simplement au gré de vos envies, et n’hésitez pas à rentrer un peu partout, vous ne le regretterez pas ! C’est en flânant que l’on a découvert plein de petits marchés hyper sympas et plus authentiques que les plus gros marchés de la ville.

Je vous conseille néanmoins d’aller boire un bon jus de fruit frais au marché San Pedro – ils sont délicieux !

2. Découvrir le marché de Pisac

Pisac est un petit village à seulement 30 minutes de Cuzco. Son célèbre marché se tient le mardi, le jeudi et le dimanche – il a également lieu les autres jours mais dans une version plus « réduite ».

Pour s’y rendre c’est très simple, rendez-vous dans la Calle Puputi et prenez un collectivo qui vous emmènera directement sur place pour la modique somme de 4 soles/personne.

Bon à savoir : ne faites pas comme nous… ne vous faites pas avoir ! On s’est fait alpaguer par un mec au coin de la rue qui nous a indiqué être un collectivo et qui nous a pris 8 soles/personne. En fait, c’était juste un mec qui remplissait sa voiture de touristes. Si cela vous arrive, ne montez pas ! Continuez un peu plus loin dans la rue jusqu’à apercevoir une rangée de minivans : ce sont eux les vrais collectivo. Le mec avec qui nous sommes montés à l’aller était un gros taré de la route. Franchement, on n’a pas fait les malins, c’était vraiment dangeureux (pour rien) donc faites attention.

Le marché est vraiment chouette – attention tout de même à ce que vous achetez : traditionnel VS made in China. Il est parfois difficile de faire la différence. Soyez vigilants, et surtout n’oubliez pas de négocier les prix !

Si vous avez un peu de temps je vous recommande vivement de passer une nuit à Pisac. Nous avons séjourné au Bamboo Lodge Sacred Valley et c’était magique ! L’hôtel est excentré (il faut prendre un tuktuk pour une poignée de soles) mais le cadre est superbe et le restaurant de l’hôtel excellent. Une vraie nuit de détente !

Le lendemain profitez-en pour visiter les fameuses ruines de Pisac avant de repartir pour Cuzco. Il s’agit d’un célèbre site archéologique qui surplombe la ville.

3. Faire une excursion à la montagne arc-en-ciel

C’est THE excursion « à la mode » ces dernières années ! L’engouement pour la montagne arc-en-ciel est relativement récent car elle était encore recouverte de neige il y a quelques années, mais depuis le réchauffement climatique à fait son chemin…

C’est une chouette excursion à faire qu’absolument toutes les agences vous proposeront. Vous en avez pour tous les prix. Il faut savoir que chacune des agences proposent transports aller/retour, petit-déjeuner et déjeuner compris. Le prix de votre excursion va varier en fonction de deux choses : la qualité du transport et la qualité des repas.

De notre côté, étant en mode backpack nous avons pris l’une des excursions les moins chères soit 60 soles/personne (+10 soles/personne de droit d’entrée). Nous sommes donc partis dans un énorme bus, et honnêtement les repas n’étaient pas terribles. Après cela n’empêche pas de faire l’excursion comme tout le monde, le service est juste un peu moins sympa quoi.

Pour en revenir à la montagne arc-en-ciel, une fois sur place, il faut compter entre 1h et 1h30 de marche pour l’atteindre. Attention, à 5000 mètres d’altitude ce n’est pas évident ! Il est possible de monter à cheval si vous le souhaitez, personnellement, j’avais un peu de peine pour ces pauvres bêtes.

Ce qui m’a frappée en faisant cette sortie c’est d’abord la beauté de la vallée. En effet, tout le monde ne parle QUE de LA montagne… Mais cette vallée, quelle beauté franchement !

La deuxième chose qui m’a frappée c’est à quel point les gens peuvent trafiquer leurs photos… Et oui ! Désolée mais la montagne arc-en-ciel n’est ni rouge, ni bleu, ni jaune « pétant ». Ce sont des couleurs plutôt pastel, franchement magnifiques, mais jamais aussi saturées que l’on veut bien vous le montrer sur les photos.

4. Faire une excursion à la lagune Humantay

Ce tour fonctionne exactement sur le même principe que la montagne arc-en-ciel. Transports aller/retour + petit-déjeuner et déjeuner inclus.

Nous avons payé 60 soles/personne (+10 soles/personne de droit d’entrée) et eu le même service que pour notre première excursion, à la différence que les repas étaient quand même meilleurs.

Pour atteindre la lagune il faut compter une heure, une heure et quart de marche : attention, ça monte du début à la fin ! De plus, avec l’altitude, on monte… lentement. Là aussi il est possible de monter à cheval.

Ce qui m’a frappée lors de cette sortie c’est à quel point le soleil influe sur la couleur de l’eau de la lagune. Lorsque nous sommes montés il était limite marron… On était un peu déçus je dois dire. Puis finalement, dès que le soleil a percé les nuages, la lagune est devenue bleu turquoise : magnifique !

5. Passer une nuit dans une cabine suspendue à la vallée sacrée

Alors là… Franchement ! Une des meilleures et des plus folles expériences que j’ai pu faire dans ma vie. Vraiment pas les mots pour décrire cette dinguerie.

Après 1h15 de via ferrata sur une paroi bien raide, nous découvrons la petite cabine panoramique que nous avons réservée pour la nuit : c’est la folie ! Sont également inclus un dîner gourmet et un petit déjeuner bien copieux. Cette expérience de fou fut un régale dans tous les sens du terme !

Pour connaître tous les détails de cette aventure, j’ai créé un article dédié ici

6. L’incontournable Machu Picchu

Bien évidemment ! Parce que visiter le Pérou sans visiter le Machu Picchu ça n’est juste pas concevable. Sachez qu’il existe de nombreuses façons de visiter le Machu Picchu, à vous de voir celle qui vous convient le mieux !

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, quel que soit votre choix c’est de réserver vos tickets pour l’ouverture à 6h du matin. Pourquoi ? Parce que voir le soleil se lever sur le Machu Picchu c’est clairement mystique et c’est quelque chose que vous n’oublierez jamais (c’est promis).

Pour notre part, pour partir visiter le Machu Picchu nous avons pris quatre jours. Cela peut paraître un peu long mais nous avions le temps, et surtout pas envie de nous dépêcher pour en profiter au maximum.

Notre parcours :

  • Jour 1 : Cuzco – Santa Teresa (via une agence, 6h de voiture)
    • Santa Teresa n’est pas une chouette ville. Ce qui est chouette en revanche ce sont les termes de Colcamayo en contrebas dont on a eu envie de profiter avant de partir pour le Machu Picchu.
  • Jour 2 : Santa Teresa – Hydroelectrica (en taxi) / Hydroelectrica – Aguas Calientes (à pieds +/- 2h30)
  • Jour 3 : Machu Picchu de 6h à 12h, marché d’Aguas Calientes pour les souvenirs l’après-midi
  • Jour 4 : Aguas Calientes – Hydroelectrica (à pieds) / Hydroelectrica – Cuzco (via une agence, 7h de voiture)

Bon à savoir : l’aller-retour depuis Cuzco nous a coûté 105 soles pour deux. N’hésitez pas à négocier les prix.

7. Visiter les salines de Maras

Il s’agit d’une autre visite incontournable de la vallée sacrée ! Les fameuses salines de Maras sont des centaines de bassins de sels accrochés à même la montagne. C’est assez impressionnant et plutôt vertigineux je dois dire.

Le droit d’entrée est de 10 soles/personne – vous trouverez de nombreux tours pour vous y rendre.

Les bassins se transmettent de génération en génération aux familles de paysans du village voisin qui se sont organisées en coopérative. On peut les observer travailler et récupérer le sel des bassins.

8. Visiter le site archéologique de Moray

Généralement, les visites de Maras et de Moray sont combinées. Moray est un ancien laboratoire agricole Inca à ciel ouvert. Le site est construit sur plusieurs niveaux qui visent à recréer différents microclimats afin de permettre de varier les cultures.

9. Faire un tour de quad pour explorer les lagunes de Piuray et Huaypo

Après avoir pas mal marché on avait envie de reposer un peu les jambes ! On a donc opté pour un tour de quad qui comprend les salines de Maras ainsi que les lagunes de Piuray et de Huayo. Nous étions chanceux car il n’y a qu’un seul couple avec nous + le guide.

On embarque pour deux heures de quad et de très jolis paysages ! J’ai notamment eu un petit coup de cœur pour la lagune de Piuray et son effet miroir à tomber par terre.

Le prix de l’excursion était de 70 soles/personne, négociée 60 soles/personne.

10. Venir au moins de juin pour assister à la célébration d’Inti Raymi

Mon conseil ultime ! Pour être tout à fait honnête, on a appris deux jours avant de débarquer à Cuzco que l’on allait arriver en pleine célébration Inca, et franchement, quel bonheur !

Inti Raymi signifie littéralement la « fête du soleil ». C’est LA célébration Inca la plus importante dans la région de Cuzco. Elle célèbre le solstice d’hiver (le jour où le soleil est le plus éloigné) et donc le renouveau du cycle du soleil.

Il y a une cérémonie officielle – avec des billets assez chers, surtout quand on débarque au dernier moment – mais même sans cela nous avons pu assister aux défilés et festivités de rues et franchement, c’est un souvenir inoubliable.

Les costumes, les bijoux, les coiffures, des hommes comme des femmes sont juste magnifiques. C’était un moment juste magique et un vrai bonheur de pouvoir assister à cette fête.


La région de Cuzco regorge de trésor archéologiques, culturels et naturels. Nous y avons passé deux semaines sans avoir le temps de nous ennuyer.

Si vous connaissez d’autres incontournables de Cuzco, n’hésitez pas à les partager en commentaire !