Visiter Ilha Grande : entre randonnées sportives et plages farniente

Après notre superbe semaine à Paraty, c’est à Ilha Grande que nous posons nos sacs à dos pour une nouvelle semaine.

Sommaire

Se rendre à Ilha Grande depuis Paraty

Après analyse, il aurait été plus facile pour nous de faire d’abord Ilha Grande et ensuite Paraty. On avait lu qu’il était simple de se rendre de Paraty à Ilha Grande, mais finalement pas tant que ça. Nous avons tout de même trouvé deux options pour ce faire.

La première est de passer par cette compagnie de speed-boat qui propose des transferts Paraty – Ilha Grande en 1h30 pou 60€ (par personne). La deuxième, plus économique, prendre un bus Colitur à la gare de Paraty en direction d’Angra dos Reis.

Nous avons choisi la deuxième option car beaucoup moins chère (moins de 4€ le ticket de bus). En revanche, il faut savoir que le trajet Paraty – Angra dois Reis prend environ 2 heures. Une fois sur Angra dos Reis, il faut prendre le ferry de la compagnie CCR Barcas à Cais de Lapa qui se rend à Abraão (principale ville d’Ilha Grande). Attention, le ferry part à 15h30 et il n’y en a pas d’autres. La traversée jusqu’àAbraão coûte 17R$/personne (soit environ 4€) et dure entre 1h10 et 1h30.

Si vous loupez le ferry : pas de panique ! Dans le port, de nombreux speed boat pourront vous emmener à Abraão pour environ 50 R$/personne (environ 12€). Attention cependant à ne pas y aller trop tard.

Dans le doute, en descendant du bus, continuez tout droit en longeant le front de mer jusqu’à l’office du tourisme d’Angra, ils sauront vous renseigner.

Enfin, sachez qu’Ilha Grande est également accessible en bateau en 2 heures depuis Rio, et qu’il existe d’autres ferrys qui partent de Mangaratiba et/ou de Conceição de JacareíPlus d’infos sur les horaires ici.

Infos pratiques sur Ilha Grande

Ilha Grande est la plus grande île de l’état de Rio de Janeiro. En même temps, avec un nom pareil, je suis sûre que vous l’auriez deviné ! Au début des années 1900 on y aménage un grand pénitencier qui fermera en 1994. Depuis, les habitants de l’île vivent principalement du tourisme.

Praia de Lopes Mendes

Sur Ilha Grande, il n’y a pas de routes. La plupart des bateaux arrivent par le port d’Abraão, ville principale d’Ilha Grande. Elle est constituée de seulement quelques rues pleines de restaurants, agences de voyages, et magasins de souvenirs.

Mais s’il n’y a pas de routes, comment se déplace-t-on ? Principalement en bateau ! Vous trouverez dans Abraão de nombreux « taxi boat » qui vous emmèneront sur les plus belles plages de l’île. Si vous êtes plutôt sportifs, la plupart des points d’intérêts et plages de l’île sont également accessibles via de nombreux chemin de randonnées.

Si vous êtes comme nous, et que vous aimez marcher ET profiter de la plage, vous pouvez également partir tôt le matin pour marcher, et faire le retour en bateau.

Point important, sur Ilha Grande, il n’y a pas de distributeurs de billets. Assurez-vous donc de prendre du cash avec vous. La plupart des restos/magasins prennent la carte bleue, mais pour payer les taxis boat cela se fait surtout en cash.

Concernant le Wi-Fi, vous en trouverez un peu partout dans Abraão.

Randonnées sur Ilha Grande

Il en existe 16 en tout, avec des difficultés variables et des distances plus où moins longues. Vous trouverez ci-dessous deux cartes qui nous ont bien aidés durant notre séjour.

Cette première carte vient du site Unepartdumonde.fr

Cette seconde carte vient du site Oiseauxvoyageurs.com

Je vous invite par ailleurs à lire leurs articles pour plus d’infos sur Ilha Grande.

Si je vous mets ces deux cartes c’est car elles sont complémentaires. Elles n’ont pas forcément le même niveau de détails donc je trouve pratique de pouvoir avoir les deux sous les yeux (dans le doute).

Parlons maintenant des randonnées que l’on a testées !

La petite boucle d’une heure de la randonnée T1

C’est plus une balade qu’une randonnée, il n’y a pas vraiment de difficultés. Ce qui est sympa en revanche, c’est qu’il y a une plage « Praia Preta » qui est assez grande et facile d’accès depuis Abraão. Ce n’est pas la plus belle plage de l’île mais c’est pratique si vous avez envie de passer une journée « tranquille ». La T1 vous permet également de voir les ruines de l’ancien aqueduc et d’accéder à une petite piscine naturelle très sympa. Pour en profiter au maximum, je vous conseille d’y aller tôt.

La randonnée T2 – 3/4h à travers la « jungle »

Pour accéder à la randonnée T2 il suffit de continuer tout droit après avoir passé l’aqueduc sur la T1. D’ici là, vous vous enfoncerez un peu plus dans la « jungle » et pourrez apprécier la nature et les petits cris des animaux. La randonnée grimpe bien au début et pendant un petit moment. C’est une vraie randonnée, donc il faut y aller avec de vraies chaussures de randos (et pas en tongues comme on a pu en voir certains bien en galère).

La T2 va jusqu’à « Saco de Céu » – mais sachez qu’en chemin vous pourrez à plusieurs reprises bifurquer sur de très jolies plages. Vous pourrez également faire un petit détour par la « cachoeira de feticeira », une très jolie cascade avec une piscine naturelle.

De notre côté, après avoir bien marché pendant 3h (plus un arrêt d’une heure à la cascade) nous sommes tombés sur la Praia de Camiranga et là : quelle surprise ! La randonnée « s’arrête » brusquement sur un super bar de plage… Difficile de résister. Pour être honnête on commençait à être vraiment fatigués, pas tant par la difficulté de la rando mais par la chaleur (et les moustiques). C’est donc naturellement que nous avons décidé d’y rester pour profiter de ce joli bar et de cette plage déserte.

C’est une plage plus reculée, donc un peu moins « touristique » sur laquelle on a pu vraiment se relaxer et être tranquilles (toujours avec une petite bière et de délicieux pastels).

Nous sommes ensuite rentrés en taxi boat aux alentours de 17h.

La randonnée T10 et ses jolies plages

Concernant la T10 nous avons été agréablement surpris. Cette randonnée passe par 5 plages différentes et vous permet de choisir assez facilement sur laquelle vous souhaitez poser votre serviette. La première et la deuxième plage sont très facilement accessibles. Une fois passé ces deux plages, ça grimpe un peu plus mais rien d’insurmontable.

Une fois encore (et surtout s’il a plu la veille) je vous recommande une bonne paire de baskets plutôt qu’une paire de tongues.

Nous avons beaucoup aimé la Praia da Crena, elle n’est pas très grande mais vraiment jolie, avec une petite vue sur le « pico de Papagaio ».

Nous avons poussé la randonnée jusqu’à Praia do Abraãozinho, qui ressemble un peu à Praia da Crena mais en beaucoup plus grande. Une plage agréable lorsqu’il n’y a pas trop de monde.

Enfin, la plage qui nous avons préférée est la Praia do Sobrado. Elle n’est pas inscrite sur le panneau au début de la rando. Elle est indiquée par un panneau sur la gauche, juste avant Praia do Abraãozinho.

Et là, le bonheur.

Une toute petite plage, pratiquement déserte car très peu connue, mais surtout très agréable et très jolie. Nous y sommes retournés une deuxième fois tellement on s’y sentait bien. Si vous y allez, n’oubliez pas vos boissons et vos sandwichs car il n’y a pas de bars sur cette plage. Si jamais, Praia do Abraãozinho ne se trouve qu’à 300m donc il est toujours possible d’aller y manger.

Infos globales sur les randonnées d’Ilha Grande

  • Les randonnées sont très bien balisées. Il est donc inutile de prendre un guide.
  • Il fait très chaud sur Ilha Grande et certaines randos grimpent pas mal. N’oubliez pas de prendre de l’eau (beaucoup d’eau) et de quoi manger un bout.
  • Avec la chaleur viennent souvent les orages : regardez bien la météo avant de partirles pluies peuvent être torrentielles et ça serait dommage de se prendre un rideau de pluie en pleine rando.
  • Prenez de bonnes chaussures : il y a beaucoup de passages boueux !
  • Essayez de partir tôt, la nuit tombe vite et dans la « jungle » en pleine nuit, c’est pas tellement fun !
  • Si vous comptez faire un aller à pied et un retour bateau, renseignez-vous bien avantCertaines plages accessibles par les sentiers de randonnées ne sont pas « desservies » par les taxis boat.

Prendre le taxi boat

Rien de plus facile, il vous suffit de vous rendre sur le front de mer d’Abraão vers 9/10h du matin et vous en croiserez des dizaines. Attention cependant ! Si vous voulez faire un simple aller-retour (ou juste un des deux) dirigez-vous bien vers les personnes avec un t-shirt « taxi boat ». Ça peut paraître idiot mais de nombreuses agences se mêlent aux taxis boat pour vous proposer des tours qui vous coûteront beaucoup plus chers.

Vous pouvez également réserver les aller-retours à l’avance dans certaines agences. Par exemple, pour aller à Praia de Lopes Mendes, l’aller retour coûte 30R$/personne (aller simple/retour simple = 15R$/personne) si vous réservez. Si vous allez voir directement les taxis le matin même, l’aller-retour passe à 40R$/personne.

Praia de Lopes Mendes

On en parle partout comme l’une des plus belles plages du Brésil. Une fois sur place, on comprend vite pourquoi. La plage est grande, magnifique, sauvage. Pas de bars, pas de restaurants. Juste la plage, le sable fin, l’eau turquoise, et le relief verdoyant de l’île pour venir encadrer la plage.

Pour les plus courageux, vous pouvez vous y rendre en empruntant la randonnée T10, puis la T11(environ 3/4h). Si comme nous, vous êtes fatigués de la rando de la veille, vous pouvez également vous y rendre en taxi boat, comme expliqué juste au dessus.

Bon à savoir : le taxi boat vous dépose à Praia de Pouso et pas directement à Praia de Lopes Mendes.

Praia de Pouso est également une très jolie plage avec un super resto/bar flottant (oui oui!). Pour vous rendre à Praia de Lopes Mendes depuis Praia de Pouso il faut emprunter un sentier bien indiqué qui vous prendra environ 15 min.

Sur le chemin entre les deux plages, n’hésitez pas à lever la tête, vous pourrez sans doute apercevoir des petits singes !

Où manger à Abraão ?

Voici quelques-unes des adresses que l’on a bien appréciées sur l’île.

Cafe do Mar

Ce restaurant est un peu excentré par rapport aux autres restaurants d’Abraão qui sont beaucoup les uns sur les autres. On a apprécié le calme et la beauté du cadre. Nous y sommes allés un lundi soir et il y avait une soirée barbecue avec de délicieuses brochettes et/ou poissons grillés.

Ateliê Cafetaria

Galette de tapioca

Nous y sommes allés deux fois car ils ont vraiment un choix sympa et varié de sandwichs, omelettes, galettes de tapiocas et/ou plats végétariens. De plus, ils ne sont vraiment pas chers comparés aux autres restos de l’île.

Pães e Cia

Surtout pour les pizzas cuites au feu de bois ! Elles sont très bonnes, et une pizza pour deux suffit. Il est possible par ailleurs de prendre une pizza mixte et d’avoir une moitié de chaque (si vous ne tombez pas d’accord).

Pé na Areia

Alors nous n’y avons pas mangé, mais je le mets car j’y ai goûté mon premier jus de capuaçu (fruit amazonien) et que c’était juste un délice ! On dirait un mix entre du melon et de la pastèque, avec une petite pointe d’acérola.

Ilha Grande, les tops et les flops

Les tops

On a aimé pouvoir parcourir l’île aussi bien à pied qu’en bateau. C’était vraiment agréable d’aller explorer les différents sentiers de randonnées. On ne sait jamais sur quelle jolie surprise on va tomber ! Finalement avec le recul, les plages sont toutes plus belles les unes que les autres. Difficile donc de vous conseillez une plage plus qu’une autre. De notre côté on cherchait plus la tranquillité, donc on a forcément préféré les petites plages. Cela ne veut pas dire pour autant que les grandes plages ne valent pas le coup !

On a trouvé qu’Ilha Grande était le parfait compromis pour qui cherche à se dépenser et à explorer l’île, aussi bien que pour qui cherche à se détendre au bord de l’eau et profiter des plages.

Les gens sont sympathiques et la ville est agréable à la nuit tombée, une fois l’agitation de la journée passée. Il y a plein de petits restos/bars qui donnent envie.

Enfin, nous avons vraiment eu un super temps, ce qui aide forcément à profiter de longues journées de marche, de plage, et de détente autour d’un verre au coucher du soleil.

Les flops

Le mot est un peu fort, mais globalement, ce sont les choses que nous avons moins appréciées sur place.

Sur une semaine, il y a eu deux/trois jours où un énorme bateau de croisière déchargeait ses passagers sur l’île. Honnêtement, c’était plutôt désagréable. Abraão est minuscule et avec ces tonnes de personnes qui débarquent on perd tout le charme de l’île. Heureusement, le calme revenait à la nuit tombée. Ces jours-là nous avons donc fui les plages touristiques et nous nous sommes « réfugiés » sur de petites plages moins connues. Mon conseil serait donc d’organiser vos journées randonnées sur les jours où vous voyez ces énormes bateaux. Globalement les passagers n’ont qu’une journée sur place et vont donc « prendre d’assaut » les tours en bateau. Vous serez plus tranquille pour marcher sur les sentiers.

Autre flop : les fameux tours organisés. Nous avions pré-réservé un « caïpirinha tour » auprès d’une agence. Nous devions faire le Lagoa Azul + 2 plages pour 80 R$/personne (environ 19€). Le prix inclus également des boissons à volonté. En général on réserve la veille pour le lendemain et on paie sur le bateau. La sortie commence à 11h30 et termine à 17h30.

Sauf que…

Arrivé le jour J, lorsque l’on fait la queue pour monter sur le bateau : un monde fou. Mais fou. Les gens sont debout sur le bateau car il n’y a plus de places pour s’asseoir. Alors je veux bien qu’on fasse 3 stops et qu’on ne soit pas non-stop debout sur le bateau mais ça donnait limite l’impression d’être dans le métro. Nous avons donc discrètement fait demi-tour et laissé tomber le tour, et par la même occasion, le Lagoa Azul.

De plus, il faut savoir que les tickets que vous vendent les « différentes » agences d’Abraão pour ce type de tours sont en fait tous les mêmes. On vous vend simplement la place sur le bateau, mais que vous preniez chez l’un où chez l’autre, ce sera le même tour, dans le même bateau. Normal donc, qu’ils soient aussi blindés de monde.

Enfin, si comme nous, vous avez pris un logement sans cuisine, manger dehors tous les jours peut vite revenir cher.

Conclusion

Cela ne nous a pas empêchés d’adorer notre semaine sur Ilha Grande. Nous avons pu en profiter comme nous le voulions, et n’avons eu quasiment que de belles surprises. L’île est superbe, et offre plein de belles choses à explorer : cascades, plages paradisiaques, randos sportives, snorkeling… il y en a pour tous les goûts !