Japon : Visiter Kurashiki et ses alentours

Après une super journée à Onomichi, il est temps de repartir pour la prochaine étape de ce voyage, j’ai nommée Kurashiki.

Kurashiki est une ville située dans la préfecture d’Okayama. On lui prête de nombreux surnoms, tels que « la petite Kyoto » ou encore, « la petite Venise du Japon ». Si vous vous demandez pourquoi, rendez-vous à « Bikan », le quartier historique de la ville.

Sommaire

InShot_20200305_195456924

Où dormir à Kurashiki ?

Vous avez de la chance, j’ai une SUPER bonne adresse à vous partager ! Lors de notre passage à Kurashiki, nous avons séjourné dans la guesthouse Yuji Inn que nous avons absolument A-DO-RÉE !

Parlons déjà de l’emplacement : située en plein cœur du quartier historique, à deux pas du canal, c’est le point de départ parfait pour explorer la ville.

C‘est aussi une guesthouse traditionnelle ! Et donc une occasion parfaite de dormir dans une chambre « à la japonaise » #vivelestatamis. On vous propose de faire votre lit vous-même ce qui rajoute un peu d’authenticité et de fun à l’expérience. Les gérants sont ADORABLES. Aux petits soins, ils proposent même des repas maison à moindre coût pour les plus petites bourses. Enfin, c’est spacieux, c’est propre et surtout, le prix est imbattable pour une expérience de la sorte.

Où manger à Kurashiki ?

À vos stylos ! Car ces adresses ont été testées, approuvées et recommandées par notre hôte.

Parfait pour manger de délicieux Okonomiyaki façon Hiroshima. L’endroit est charmant, le restaurant abordable, et les okonomiyaki sont délicieux ! En plus, il se situe à deux pas de la guesthouse Yuji-Inn, que demander de plus ?

THE adresse pour déguster des yakitori ! Ils sont juste à tomber. C’est ma recommandation #1 de restaurant à Kurashiki. En revanche, sachez qu’il est très souvent pris d’assaut. On est sur une fourchette de prix plus élevés et ça grimpe vite, mais malgré cela, aucun regret, c’était TROP BON !

Quelles visites faire à Kurashiki ?

  • Le quartier Bikan

Évidemment, c’est l’intérêt principal de la ville de Kurashiki ! Je vous le conseille vraiment en long, en large et en travers. En vous enfonçant dans les petites rues, vous trouverez plein de petites pépites : magasins d’artisanats, musées, cafés à thèmes, spécialités… Il y en a pour tous les goûts.

Le meilleur moyen de visiter Kurashiki est bien sûr à pied. Cependant, pour vous imprégner de l’ambiance d’antan, vous préférerez peut-être une balade sur le canal ou en jinrikisha ?

Laissez-vous tenter ! Personnellement, j’ai adoré Kurashiki car je trouve qu’il s’en dégage une ambiance toute particulière. On a envie de rentrer partout, d’essayer et de goûter à tout. Les anciennes maisons et les petites rues donnent vraiment l’impression de faire un saut dans le temps et c’est particulièrement agréable. N’oubliez pas de vous y balader de jour comme de nuit, l’atmosphère y est tout à fait différente. De plus, voir le soleil se coucher sur le canal est un très joli spectacle.

  • Kurashiki Ivy Square

Parfait pour faire une petite pause en dégustant une bière du coin. Le cadre est superbe, vous y trouverez entre autres des ateliers d’artistes / d’artisanats local. On y trouve également une boutique de souvenirs avec des spécialités… locales ! En bref, si vous cherchez à ramener des souvenirs locaux, foncez.

  • Le temple Achi Shrine

Lors de votre visite de Kurashiki, je vous conseille de pousser votre balade jusqu’au temple Achi Shrine. La balade jusqu’à ce dernier est très jolie, et cela vous donnera également l’occasion de prendre un peu de hauteur sur Kurashiki, et d’en voir une autre facette.

InShot_20200305_195352677

Visiter Okayama depuis Kurashiki

Si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à vous faire un « day-trip » dans la ville d’Okayama. Vous pouvez vous y rendre très facilement en seulement 15 minutes de train depuis la gare centrale de Kurashiki.

Il y a notamment un superbe château et l’un des parcs classés parmi les plus beaux parcs du Japon (rien que ça!).

C’est un peu mon regret du voyage ! Nous n’avions pas le temps de faire ET Okayama, ET Naoshima. Nous avons donc opté pour Naoshima, qui a malheureusement été un sacré #fail. Avec le recul, je pense que nous aurions du privilégier Okayama qui était beaucoup plus près et qui avait également beaucoup à offrir.

Visiter Naoshima depuis Kurashiki

Si vous souhaitez visiter l’île de Naoshima, sachez que vous pouvez tout à fait vous y rendre depuis Kurashiki. Le voyage est un peu fastidieux car il demande plusieurs changements, mais il est tout à fait faisable.

Cependant, avant de l’entreprendre, vérifiez bien les horaires de train sur Hyperdia ou Google Maps. En effet, les correspondances entre les trains peuvent être longues (et donc allonger considérablement votre temps de trajet). Veillez donc à bien optimiser votre itinéraire. Le plus simple étant de se rendre à la gare d’Uno, puis de prendre le ferry d’Uno à Naoshima (pour environ 3€).

Les horaires de ferry étant susceptibles de varier, je vous conseille de consulter ce site afin d’obtenir des informations précises.

Malheureusement, nous n’avons pas pu profiter correctement de Naoshima. La crise sanitaire liée au coronavirus et les fermetures qui en découlent ayant frappées le jour même de notre visite #pasdechance. Nous avons donc malheureusement découvert sur place que tous les musées étaient fermés… Heureusement, la balade était belle alors on se console comme on peut ! J’avoue néanmoins que l’on repart de Naoshima avec beaucoup de frustration, même si l’on comprend bien sûr le motif des fermetures.

Je n’ai donc pas vraiment de conseils à vous prodiguer concernant Naoshima. À part peut-être de prendre le minibus pour la visiter. En effet, la zone visitable est vraiment petite, et la location d’un vélo ou d’une voiture ne me paraît vraiment pas nécessaire (et trop chère) pour se faire.