Japon : une journée sur l’île de Miyajima

Agréablement surpris par la visite d’Hiroshima, nous profitons d’une belle journée ensoleillée pour visiter l’île de Miyajima.

Sommaire

D’Hiroshima à Miyajima

Il est très facile de se rendre à Miyajima depuis Hiroshima. Je vous conseille de visiter ce site dédié qui répertorie les différents moyens de relier l’île depuis Hiroshima. De notre côté, n’ayant pas pris de JR Pass, nous avons opté pour l’option la moins chère. À savoir, prendre la ligne 2 de tramway (depuis la gare d’Hiroshima ou le dôme Genbaku) jusqu’à la station « Miyajima-guchi » (280 yens/personne). D’ici, vous arriverez directement au niveau du ferry pour effectuer la traversée (180 yens/personne).

En débarquant à Miyajima n’hésitez pas à aller voir au guichet où l’on vend les tickets afin de récupérer le tampon de l’île. Il est juste magnifique !

Le temple Itsukushima-jinja

C’est LA star de l’île ! Ce temple shinto est monté sur pilotis et dispose d’un torii géant installé en pleine mer. C’est « l’attraction » touristique numéro 1 de l’île, et c’est vrai qu’il est magnifique. Lorsque nous avons visité Miyajima, et plus particulièrement le temple,  le torii géant était en rénovation. Nous n’avons donc pas pu profiter « pleinement » du spectacle. Malgré tout, torii géant ou pas, l’île valait largement le déplacement.

Le prix d’entrée pour visiter le temple est de 300 yens/personne. Nous l’avons visité le matin, quand la marée était basse (mars 2020). Si vous voulez le visiter à marée haute, je vous conseille plutôt l’après-midi (ou bien de surveiller les marées). Cela ne nous à pas empêchés de retourner le voir à marée haute pour profiter doublement du spectacle.

Le temple Daisho-in

Mon coup de cœur à Miyajima ! J’ai adoré l’ambiance qui se dégageait de ce temple. Dans l’enceinte, il y avait une petite braderie de kimonos et vaisselles de seconde main. C’est la première fois que je vois cela dans un temple et je dois dire que c’était à la fois chouette et curieux.

On y trouve également une petite « caverne », dans laquelle on peut voir des centaines de lanternes accrochées au plafond. J’ai adoré cet endroit car on ne s’attendait vraiment pas à y trouver tout cela.

Le parc Momijidani

Il s’agit d’un joli parc dans lequel on peut flâner, pique-niquer et rencontrer… Des daims qui en ont après votre pique-nique !

On a aimé s’y balader, on a pas cherché à le visiter dans un sens où dans l’autre, on en a juste profité pour flâner au gré de nos discussions et du beau temps. On a néanmoins trouvé un petit « bar / restaurant » en hauteur avec une très jolie vue sur l’île et ses alentours. Parfait pour déguster une petite bière avec vue !

Le mont Misen

En visitant le parc, vous avez de bonnes chances de tomber sur les chemins de randonnées ou, au choix, le téléphérique qui vous emmènera en haut du mont Misen. Nous ne l’avons pas visité faute de temps, mais il paraît que les randos sont très chouettes et la vue imprenable. 

Les rues commerçantes et spécialités locales

Il existe d’autres temples à visiter à Miyajima. Je vous ai parlé de nos deux coups de cœur, mais n’hésitez pas à flâner de temple en temple lors de votre visite de l’île. Vous aurez forcément de belles surprises.

Je vous encourage également à vous attarder dans les petites rues commerçantes. Vous pourrez notamment y goûter LA/les spécialité(s) locale(s). LA spécialité de l’île, c’est le momiji-manju – un petit gâteau à la feuille d’érable, fourré au haricot rouge, au chocolat, à la fraise… ou autre.

Pour les plus téméraires, vous pourrez également goûter les huîtres chaudes, autres spécialité de la région cette fois.