Japon : Visiter Onomichi en une journée

Après Hiroshima et Miyajima, nous repartons avec nos sacs à dos en direction d’Onomichi.

Pour ce deuxième voyage au Japon, j’avais envie de sortir du classique Tokyo – Kyoto – Osaka. L’idée était d’aller se « perdre » un peu dans de plus petites villes, beaucoup moins touristiques. J’ai découvert la ville d’Onomichi en faisant quelques recherches sur internet, et via le guide « Kotchi Kotchi ».

Onomichi est une ville portuaire située dans la préfecture d’Hiroshima, dont les nombreux temples et les jolis points de vue en raviront plus d’un.

Sommaire

Se rendre à Onomichi depuis Hiroshima

Pour se rendre à Onomichi depuis Hiroshima, il existe un bus qui part de la station « Hiroshima bus center ». Il y a environ un départ par heure, mais je vous suggère vivement de vérifier les horaires par vous-même, ceux-ci étant susceptibles de changer. Le trajet dure environ 1h20, et coûte 1 800 yens (prix mars 2020).

Cette option est intéressante surtout si vous ne disposez pas d’un JR Pass. Sinon, le shinkansen peut également vous y emmener.

Vous trouverez plus d’infos sur cette page (en anglais).

Le téléphérique du Mont Senkô-Ji

C’est « THE » attraction de la ville. Un petit téléphérique qui vous emmène directement sur le Mont Senkô-ji. Il n’est pas hyper impressionnant, en revanche, la vue depuis le téléphérique est vraiment super chouette.

Le prix est de 320 yens en sens unique, 500 yens l’aller/retour. Je vous conseille vivement de ne prendre qu’un sens unique, car ça vaut vraiment le coup de monter ou descendre à pied.

Vous trouverez ici toutes les infos (prix, horaires…) sur le téléphérique d’Onomichi.

Une fois en haut, profitez simplement de la vue, avec une petite bière (ou pas). Prenez une petite pause près du « Lovers sanctuary » avant de continuer la visite.

Le chemin de la littérature

Poursuivez la visite en descendant par le chemin de la littérature. C’est un chemin très agréable à travers la forêt. Ce dernier est jalonné d’énormes pierres, sur lesquelles sont gravés divers poèmes. Il s’agit d’un hommage aux différents écrivains qu’Onomichi à vue naître.

En empruntant ce chemin, vous tomberez sur une autre « star » d’Onomichi, le temple Senkô-ji.

Les temples d’Onomichi

Parlons-en des temples, car à Onomichi il y en a… beaucoup ! Le plus célèbre, comme expliqué, est le temple situé sur le mont Senkô-ji et qui en porte aussi le nom. On l’appelle également le « petit Kiyomizu-Dera » car il rappelle le fameux temple de Kyoto.

Je vous invite fortement à vous y arrêter, que ce soit en montant où en descendant. Il est très beau, et de plus, la vue depuis le temple vaut vraiment le coup.

Pour visiter les autres temples d’Onomichi, je vous conseille de prendre l’une des maps de la ville (disponible à la gare). Les temples y sont tous indiqués et vous les trouverez plus facilement avec la map en poche, Onomichi n’étant pas « si touristique » que ça.

Il y a pas mal de temples que vous pouvez visiter ou apercevoir, simplement en descendant le mont. Mon conseil serait donc le suivant : Monter en téléphérique. Puis, descendre à pied le chemin de la littérature jusqu’au temple Senkô-ji. Enfin, continuer à descendre, jusqu’à retourner au téléphérique. Ainsi, vous verrez de très jolies rues, et passerez devant de nombreux temples et pagodes.

Le deuxième complexe de temples que je vous conseille de visiter, sont les temples Jizen-in, Saikokuji, et Kongo-In. Ils sont très facilement accessibles à pied depuis le téléphérique. Il s’agit d’un ensemble de temples, où l’on peut également voir une pagode à trois étages. Je vous conseille vivement d’y aller à pied. Le chemin est très joli, la vue est top. Vous trouverez de nombreux endroits hyper charmants. Enfin, les temples sont vraiment beaux. On voit qu’il s’agit de temple vraiment anciens, et au printemps, on a même la chance d’avoir quelques fleurs de cerisiers en prime !

Nous avons vu beaucoup de temples à Onomichi. Malheureusement, je n’ai pas pu noter tous les noms. J’insiste donc une dernière fois sur l’intérêt d’avoir une map, pour en profiter un maximum.

L’allée des chats ou « cat’s alley »

Comme j’adore insister, voici une raison de plus de suivre le conseil donné plus haut. En descendant le mont Senkô-ji par le temple, vous tomberez sur une curieuse petite rue, j’ai nommée « l’allée des chats ». On y trouve évidemment… des chats ! Mais surtout, un culte voué aux chats.

Il y a par exemple, un petit « musée » du chat. De nombreuses œuvres / graffitis dédié(e)s aux chats. Quelques magasins de souvenirs autour du… chat. C’est une petite rue sympa à découvrir.

Flâner dans Onomichi

Onomichi est une ville parfaite pour flâner et se laisser porter par ses jambes.

Vous trouverez de nombreuses rues aussi loufoques que charmantes. Des temples dans tous les sens.

Si vous avez un petit creux, n’hésitez pas à vous arrêter dans les arcades. Vous y trouverez également de jolis souvenirs à ramener.

Enfin, si vous avez le temps, allez vous balader le long du port. Début mars (2020), nous avons eu la chance de voir les premiers cerisiers en fleurs. C’était un hasard total, et ce fut l’apothéose de notre visite à Onomichi.

Nous avons adorer cette ville, car nous avions vraiment l’impression d’y être les seuls touristes. Ce n’est pas la ville la plus impressionnante, mais pour un day-trip hors des sentiers battus, c’était juste parfait !