Santa Marta, Bahia Concha et rencontre avec les indigènes Seydukwa

Après avoir fait le plein de sensations fortes à San Gil, nous reprenons la route en direction de Santa Marta.

Sommaire

Se rendre de San Gil à Santa Marta

Pour se rendre de San Gil à Santa Marta il y a un bus direct par jour via Expreso Brasilia. Il part à 19h et arrive à Santa Marta à 4h45. Si vous souhaitez le réserver il faudra vous y prendre un peu à l’avance car c’est le seul bus.

De notre côté, il n’y avait plus de tickets disponibles, et pas tellement d’intérêt à arriver à 4h45 du matin.

Nous avons donc pris un premier bus depuis le terminal principal de San Gil jusqu’à Bucaramanga (environ 2h30/3h de route). Ensuite, nous avons pris un second bus, Bucaramanga – Santa Marta (10h45 de route). Nous sommes partis en fin d’après-midi de San Gil pour arriver à Bucaramanga pour dîner. Ensuite, nous avons pris le bus de nuit en direction de Santa Marta. Le tout en passant par Expreso Brasilia, dont le bus était propre, confortable et à l’heure.

La ville de Santa Marta

Pour être tout à fait honnête avec vous, la ville de Santa Marta ne présente (à mon sens) pas grand intérêt. En effet, les rues sont plutôt sales, on se fait alpaguer très souvent par les vendeurs ambulants. De plus, tout est cher sans vraiment de raison et les plages ne sont pas très propres.

Si c’était à refaire, je pense que nous irions plutôt du côté de Minca, ou de Palomino.

Nous avons néanmoins fait un resto sympa, il s’agit de « La Muzzeria » dont le cadre est top et la nourriture très bonne. Par ailleurs, si vous êtes de passage à Santa Marta, n’hésitez pas à remonter la rue dans laquelle se trouve le resto. Il s’agit d’une des seules rues un peu sympa que l’on ait trouvée.

Où dormir à Santa Marta ?

Nous avons séjourné à l’hostel « La Bella Samaria ». Nous avions une très belle et grande chambre pour deux, et le rapport qualité prix était top. L’hostel dispose d’un bar avec une mini-piscine en roof top et c’est vraiment super pour profiter des couchers de soleil. Attention en revanche si vous réservez en dortoir car ces derniers ainsi que les douches communes sont mixtes.

Enfin, l’hostel est situé à 5/6 minutes à pied du mercado de Santa Marta d’où partent les bus pour le Parque Tayrona, Minca et Palomino.

Une journée à Bahia Concha

Ayant pris le bus de nuit, nous sommes arrivés super tôt le matin à l’hostel (7h30). Comme nous ne pouvions pas avoir la chambre avant 15h, on nous a proposé de nous greffer à une sortie prévue pour deux personnes du même hostel. Monsieur devait travailler, mais de mon côté j’avais envie de profiter du beau temps. J’ai donc décidé de me greffer à cette sortie et voilà comment j’ai passé la journée sur Bahia Concha avec deux adorables colombiennes.

Pour un total de 70000 pesos (qui comprenait l’aller – retour ainsi que le déjeuner), nous voilà partie pour 30/40 minutes de taxi pour rejoindre Bahia Concha.

Une fois sur place : personne ! Et je dois dire que c’était plutôt génial d’avoir la plage pour nous trois. La plage est grande, il y a quelques restos mais pas foule non plus donc on peut vraiment en profiter. L’eau est claire et turquoise et la vue vraiment sympa.

Le déjeuner était également super bon, au menu : poisson grillé, riz et patacones : un délice.

C’était une super journée, et j’ai adoré la passer à échanger avec mes nouvelles copines colombiennes.

Rencontrer les indigènes Seydukwa de la Sierra Nevada

Dans les environs de Santa Marta il y a énormément de beaux endroits à visiter. Si bien qu’on ne savait pas vraiment où donner de la tête : Minca, Tayrona, Palomino…

Nous avions vraiment envie de vivre une expérience exceptionnelle, et nous l’avons trouvée grâce au super article de Mon Voyage en Colombie.

Depuis longtemps je rêvais de pouvoir rencontrer une communauté indigène. En même temps, je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir « peur » de ne pas passer par les bons interlocuteurs ou d’avoir la sensation de « m’imposer ». J’avais vraiment envie de le faire de la meilleure façon possible. Enfin et surtout, je ne voulais pas empiéter ni sur leurs vies privées, ni sur leurs territoires.

Lorsque j’ai pris connaissance du projet d’ethno-tourisme porté par les Seydukwa j’ai tout de suite eu envie de vivre cette expérience. Pour vous en dire un peu plus, c’est Adrian, l’un des membres de la communauté qui est à l’origine de ce beau projet. En créant Sierraventur Travel il permet à 7 personnes par semaine de venir passer 1, 2 ou 3 jours avec la communauté Seydukwa, et de vivre parmi eux.

Nous avons passé une journée avec les Seydukwa, et le seul regret que nous avons eu est de ne pas y avoir passé la nuit !

Cette journée fut riche en apprentissage sur les croyances et les coutumes des Seydukwa.

Ils nous ont montrés les différentes fèves de cacao qu’ils cultivent, et nous avons pu les goûter (miam!).

Nous avons fait la rencontre de plusieurs membres de la communauté dont le chef spirituel appelé le Mamo.

Enfin, nous avons pu observer comment les femmes tressaient les « mochilas » à partir de fibres d’agave.

Une journée exceptionnelle autour de l’échange et que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Le bon repas que l’on a partagé avec les Seydukwa

Attention cependant, si vous comptez vivre cette expérience. Sachez qu’il vous faudra faire une bonne rando’ d’environ 2h qui grimpe bien bien bien (sans compter la chaleur). Si comme nous vous ne faites qu’une seule journée, pensez bien qu’il faudra aussi faire le trajet retour. Si jamais, moyennant un supplément, il est également possible de descendre en « tubbing » (une grosse bouée), le long du Rio Palomino.

Pour rejoindre l’excursion, nous avons pris un bus au mercado principal de Santa Marta (10000 pesos/personne, soit environ 2,8€). Attention « bis » car de Santa Marta à Palomino il y a 2h de trajet et l’excursion débute à 8h30. Enfin, le point de rendez-vous est la station essence « la sierra » – mais nous avons appris à nos dépens que les habitants l’appelaient aussi « la sierrita ». N’hésitez pas à demander votre chemin au chauffeur en descendant du bus.

Pour plus d’informations sur le déroulement, et pour prendre contact avec les Seydukwa je vous invite à vous rendre sur le site de Mon Voyage en Colombie où vous trouverez de plus amples informations ainsi qu’un formulaire de contact.

Autres idées d’excursions

Aux alentours de Santa Marta, vous pouvez également :

  • Prendre le bus au mercado principal et vous rendre au Parque Tayrona (environ 1h/1h10 de bus) – pour info, il s’agit du même bus que pour aller à Palomino
  • Prendre un autre bus au mercado principal et vous rendre à Minca pour profiter de ses cascades (environ 45min de bus)
  • Retourner à Palomino pour lézarder sur ses plages