Chili : 3 jours à Valparaiso, visite de la capitale du street art

Notre semaine de folie sur l’île de Pâques s’achève. Après une petite journée de repos à Santiago, nous reprenons la route pour un petit trajet de 2h direction Valparaiso.

Sommaire

Se rendre à Valparaiso depuis Santiago

Pour ce faire, rien de plus simple ! Rendez-vous au terminal de bus où vous trouverez plusieurs compagnies qui font le trajet pour 5000 pesos chiliens/personne. Il est inutile de réserver dans la mesure où il y a des départs toutes les 15 minutes. Le trajet quant à lui, dure environ 2h.

Où dormir à Valparaiso ?

Je vous conseille vivement de vous trouver un logement dans le cerro Alegre. C’est – je pense – l’un des quartiers les plus sympas et vivants à Valparaiso.

Nous avons séjourné à l’Acuarela Hostel et nous avons payé environ 75€ pour 3 nuits pour une petite chambre double avec salle de bain commune et petit-déjeuner compris. C’était franchement une aubaine pour nous car il n’y avait que nous dans l’hôtel ! Pas de queue aux douches communes donc, et la cuisine est également à disposition ce qui nous a permis d’économiser pas mal.

Où manger à Valparaiso ?

Comme expliqué plus haut, nous n’avons pas beaucoup mangé dehors. Néanmoins, on s’est fait plaisir en se faisant un super bon resto avec une superbe vue panoramique sur la ville. Il s’agit du Fauna Restaurant, qui n’est pas donné mais idéal pour un déjeuner/diner en terrasse.

Vous aimez les glaces ? Foncez en direction d’Emporio la Rosa qui se présente comme l’un des meilleurs glaciers d’Amérique du Sud.

Enfin, n’hésitez pas à tester le « completo », ce plat typique chilien qui ressemble à un hot dog avec de la tomate et de l’avocat (délicieux). Vous en trouverez à peu près partout, et en plus d’être économique, c’est très bon.

Se déplacer dans Valparaiso

Valparaiso est une ville où on se fait très vite les cuisses ! Pour cause, la ville est bâtie sur différentes collines alors ça monte… ça descend… ça monte… ça descend. On ne compte plus les innombrables marches et escaliers dans tous les sens. Pensez donc à prendre de bonnes chaussures car Valparaiso se visite surtout à pied !

Néanmoins, sachez qu’il est possible d’accéder aux différentes collines (ou cerro) en empruntant différents funiculaires assez « vintage » et plein de charme. Les prix pour emprunter les funiculaires varient entre 100 et 300 pesos chiliens l’aller simple. Ce n’est pas cher payé et plutôt sympa pour avoir de jolis points de vues sur la ville tout en économisant ses forces.

Attention cependant lorsque vous explorer la ville à ne pas trop vous enfoncer dans certains quartiers. En général, plus vous montez, plus vous atteignez les quartiers pauvres, plus vous vous exposez à d’éventuels risques. On nous a plusieurs fois conseillé de ne pas sortir d’objets voyants et/ou de valeur.

Visiter le musée à ciel ouvert du cerro Bellavista

Le cerro Bellavista abrite un musée à ciel ouvert dédié au street-art. C’est une visite gratuite et sympa à faire pour découvrir le quartier fresque après fresque.

Néanmoins, j’ai eu du mal à comprendre où se trouvait l’entrée et quel était le sens de la visite… Ce n’est pas vraiment indiqué, et on a plutôt l’impression de se balader librement dans le quartier au gré du street-art. Je dois avouer que ce n’est pas la visite que j’ai préférée, car j’ai eu l’impression d’avoir passé plus de temps à chercher qu’à observer les fresques.

Si vous êtes amateur de street-art, je vous conseille donc de démarrer votre visite de Valpo par le cerro Bellavista car les autres sont bien plus fournis, de ce fait vous pourriez être déçus de la visite.

Visiter la Sebastiana sur les traces de Pablo Neruda

Tant que vous êtes dans le quartier du cerro Bellavista, je vous conseille de pousser jusqu’à la Sebastiana qui se trouve un peu plus haut. Il s’agit de l’ancienne maison du célèbre poète chilien Pablo Neruda.

Il est possible de la visiter, mais cela coûte tout de même 7000 pesos chiliens/personne. De notre côté, nous nous sommes contentés de l’admirer de l’extérieur et de profiter de la vue panoramique sur la ville et l’océan.

Flâner dans les cerro Alegre et Concepcion

Le cerro Alegre, j’ai nommé mon coup de cœur ultime à Valparaiso ! J’ai adoré ses façades colorées, ses petits restos, ses boutiques de créateurs et son street-art à chaque coin de rue.

C’est certes l’un des quartiers les plus touristiques mais ça n’en reste pas moins l’un des plus agréables également. On y trouve notamment le célèbre escalier piano.

Ainsi que l’escalier « we are not hippies we are happies« , et plein d’autres fresques grandioses.

En flânant dans le cerro Alegre, vous ne manquerez pas de tomber sur son voisin le cerro Concepcion et ses jolies maisons. C’était pour moi un pur bonheur de me balader entre ces deux quartiers. À chaque passage j’avais l’impression de découvrir de nouvelles fresques, de nouvelles petites ruelles pleines de charmes. J’ai A-DO-RÉ !

De mirador en mirador

L’un des avantages à se balader dans une ville bâtie sur des collines au bord de l’océan, c’est que, dès lors que l’on prend un peu de hauteur, on a le droit à de super points de vue !

Voici une petite liste de mes points de vues préférées de Valpo :

  • Le Paseo Gervasoni et ses jolies maisons
  • Le Paseo Yugoslavo sa petite place et son petit marché
  • Le Paseo Dimalow et ses petits commerces

Il en existe bien sûr plein d’autres que vous découvrirez au gré de votre visite.

Faire un « free walking tour » de Valpo

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la ville de Valpo et son street art, sachez qu’il y en a tous les jours qui partent à 10:30 et 15:30 de la place Annibal Pinto.

On a beaucoup hésité à le faire, et finalement on s’est rendu compte qu’on avait déjà vu la plupart des endroits compris dans le tour. On a donc passé notre tour (jeu de mot…) sur ce coup.

Si cela vous intéresse, voici le site internet avec toutes les infos.